Blog monMenu.fr

Manger équilibré avec nos producteurs locaux

Le rétroplaning février 17, 2010

Filed under: Général,Maigrir - mincir - régimes — monmenu @ 7:45

Aujourd’hui nous allons revenir sur une fonction méconnue ou mal considérée de TopoGraille le rétro-planning.

Qu’est ce que le rétroplanning sous TopoGraille?


Comme son nom l’indique c’est un acte de planification dans le passé mais surtout aprés avoir réalisé vos repas et sans aucune modification de vos habitudes alimentaires.
Mais quel intérêt pourrais-je trouver à planifier des repas qui se sont déja déroulés me direz vous ?
Et bien le même intérêt qu’a le diététicien sur vos habitudes alimentaires. L’acte de rétro-planning permet de dresser un historique de vos consommations passées et d’en déduire des choses plutôt intéressantes et pertinentes.
Les questions qui vous viennent alors à l’esprit sont dans l’ordre :

  1. Où veut-il en venir ?
  2. C’est quoi ces choses ?
  3. Pourquoi et quand ferrait-on ca ?

Alors prenons les questions dans le désordre :

Pourquoi faire et quand:
Le rétro-planning est une action à effectuer avant un rééquilibrage alimentaire, ou un régime. En l’effectuant sur une période assez longue allant de quinze jours à un mois.

Les choses :
En vrac et sans ordre particulier on peut repérer facilement :

  • Les recettes que vous cuisinez habituellement, chose importante car bizarrement on oublie ces recettes lors du régime pour les retrouver juste après ( douce délivrance …:) ). Cela permet d’ établir votre livre de cuisine, sur un mois généralement tout y passe, en dehors des recettes de dessert et des repas de fêtes.
  • la fréquence d’exécution des recettes, la répétition fréquente (ex: 2-3 fois pas semaine) d’une même recette laisse transparaitre soit un manque de diversité dans votre livre de cuisine, soit un manque de temps évident pour la confection de recette ou simplement pour faire les courses, soit un amour immodéré des pâtes à la carbonara et des plats surgelés 🙂
  • Déterminer vos pires recettes d’un point de vue caloriques, celles ci peuvent d’ailleurs être aussi celles que vous cuisinez le plus souvent. Un graphique dans le passé vous permettra de les identifier rapidement.
  • Déterminer la variété de votre alimentation, spaghetti, fellucini, marcaroni, fusilli ne sont pas des éléments valables de diversité. Si vous ne repérez que 2 ou 3 fruits et légumes par semaine, il y a soit une allergie patente aux légumes, soit vous rétro-planifiez à partir d’un radeau équipé d’une liaison satellite, soit vous avez une flemme profonde ou manque de temps pour cuisiner. Acheter des fruits et légumes c’est investir dans son alimentation. La liste de courses établie dans le passée vous permettra de remarquer ce manque de diversité en un clin d’œil.
  • Vérifiez la répartition journalière de vos repas. Respectez-vous les 15% matin -40% midi -10% gouter -35% soir ? Une simple collation à 17h du style pomme/ clémentine peut vous éviter l’orgie calorique du soir. Trop manger le soir n’est pas bon mais vous ne savez surement pas à quel point vous mangez le soir.
  • On a souvent tendance à minimiser les accompagnements, prenons le cas typique d’un plat d’hiver, la soupe : 1 ou 2 bol(s) ( avec patate ou sans patate? Avec crème fraiche ?)+ trois morceaux de pain (de quelle taille ?) + un peu de beurre (5gr ou 20gr ? ) + un peu de gruyère (dans le bol ? sur la tartine? les deux ?) + 2-3 tranches de jambon avec cornichon (ca irait presque ) + un reste de pâté (de 50 à 100 gr quoi … ), 1 ou 2 yaourt(s) bah oui rappelez vous ce soir c’était soupe faut bien se rattraper. Planifiez votre petite soupe du soir vous aurez surement une surprise mais rappelez vous une chose, les graphiques ne mentent pas (bon il peut toujours y avoir des bugs hein 🙂 …. )

Où en venir:
Vous m’aurez sans doute vu arriver avec mes gros sabots, mais bien évidement le but avéré de tout ca est de vous permettre d’établir un bilan de vos habitudes alimentaires et de faire ressortir les faiblesses de votre alimentation. Élargir votre livre de cuisine avec des aliments amis ( genre qui font moins mal à la ligne), diversifier vos recettes, manger plus de légumes, éviter les répétitions et surtout évitez la solution de dernière minute qui est rarement la meilleure.
Vous évitez une tentative désespérée de régime n’est ce pas là un acte de « bravitude » ? TopoGraille le futur héros de vos soirées soupe?